Etre amoureuse : les symptomes

Etre amoureuse : les symptomes
Etre amoureuse, pour certaines c’est la finalité d’une vie, pour d’autres juste un complément plutôt agréable, mais c’est pour toutes une préoccupation importante.

Souvent, l’une des questions qui nous vient après un certain temps passé en couple est la suivante : « Suis-je amoureuse ? » .

En effet, on peut généralement sentir les prémices des symptômes qui trahissent l’état amoureux. Voici une liste de 10 de ces symptômes susceptibles de vous mettre la puce à l’oreille. .

1. Le nœud au ventre.

C’est le grand classique de l’émoi amoureux ! Dès que Jules passe dans votre champ de vision ou que vous recevez un message de lui sur votre téléphone, vous sentez votre ventre se nouer.

Ce symptôme est bien souvent suivi de près par ses deux acolytes : le cœur qui bat la chamade et les jambes qui se dérobent.

2. La focalisation de l’attention.

Vous avez beau tenter de vous concentrer sur votre travail, vous n’y pouvez rien : votre esprit dérive toujours vers Doudou.

C’est un des symptômes classiques de l’état amoureux, il vous est impossible de penser à autre chose qu’à l’élu de votre cœur.

De jour comme de nuit, matin, midi et soir, l’image de Jules vous obsède. Le pire ? Ca vous fait même plaisir.

3. L’angoisse viscérale.

Qu’est-ce qu’il fait, là ? Pourquoi il ne répond pas au téléphone ? Si ça se trouve, il a rencontré quelqu’un d’autre ? Ou alors il lui est arrivé quelque chose ?

Les plus grands paranoïaques ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Qui n’a jamais vu une femme soumise à l’angoisse des prémices de la relation amoureuse n’a jamais vraiment vécu.

4. Le rire facile.

Cette blague sexiste aurait sûrement valu à son auteur un verre d’eau jeté en plein visage si seulement vous n’aviez pas été folle du fautif.

En effet, quoique dise Jules, il pourra compter sur votre soutien, que vous lui apporterez par un éclat de rire bête.

5. La perte d’appétit.

D’habitude, votre frigo ressemble plus à un désert de Gobie dans lequel les poireaux se battent courageusement (mais vainement) contre la moisissure.

Mais, étonnamment, depuis que vous connaissez Jules, le poireau sus-mentionné bénéficie de l’aide de toutes vos courses qui luttent également (mais toujours vainement) contre les affres du temps.

Impossible de manger, vous avez d’autres préoccupations bien plus importantes ! Eh oui, c’est aussi ça être amoureuse… .



6. L’optimisme.

Napoléon, le chat de Madame Michu, la voisine de palier, a encore dégobillé sur votre paillasson.

Qu’importe, puisque vous êtes amoureuse ! Laissons donc vivre ce pauvre matou qui a le droit, lui aussi, de mener sa vie comme il l’entend.

Votre vie vous paraît merveilleuse sous tous les aspects. Vous n’y pouvez rien, vous voyez la vie en rose, alors profitez en !

7. La relation au téléphone portable.

Votre téléphone est toujours à portée de main et, si vous pouviez, vous vous le feriez greffer (mais aucun médecin n’a encore accepté).

Dès que l’engin vibre ou sonne, vous vous précipitez dessus comme un naufragé vers le bateau qui le ramènera à la civilisation.

Et si, par malheur, ce n’est pas Jules, votre interlocuteur risque fort de se voir gratifié d’une bordée d’injures bien senties.

Mais est-ce qu’il ne le mérite pas un peu ?

8. L’idéalisation.

Jules est le plus beau, le plus fort, le plus drôle, le plus intelligent, le plus doux, le plus touchant, le plus charmant, le plus délicat, le plus sociable, le plus affectueux, le plus à l’écoute et le plus câlin.

On se trompe ?

9. La jalousie.

C’est complètement incontrôlé, mais dès qu’une femme (ou un homme, on n’est pas sexiste) entre dans un périmètre de moins d’un mètre autour de Jules, vous sortez les griffes.

Rien que d’imaginer que Carine, la pimbêche de la compta, lui adresse la parole à sa pause café suffit à vous hérisser les poils des avant-bras.

10. La maladresse.

Le talon qui se coince dans la grille d’égout, le verre qui tombe au resto, le manteau qui reste accroché dans la portière : autant de signes qui trahissent vos sentiments.

Votre empressement aura tendance à transformer une situation banale en catastrophe dramatique. Pas de panique, rien de plus normal, chaque femme possède un potentiel de balourdise que révèle immanquablement l’être aimé.

Vous connaissez maintenant les 10 principaux symptômes auxquels vous devez être attentive pour déterminer si vous êtes amoureuse ou non.

Mais avant d’être une question de symptômes, être amoureuse c’est surtout une histoire de ressenti.

Quand on est amoureuse, on ne se demande pas quels sont les symptômes : on sait !

Et vous, quels sont les signes qui trahissent que vous êtes amoureuses ?

.