Pourquoi je n’arrive pas à rencontrer quelqu’un ? La réponse à la question que beaucoup de célibataires se posent

Pourquoi je n’arrive pas à rencontrer quelqu’un ? La réponse à la question que beaucoup de célibataires se posent
Alors que vous étiez dans votre insouciance à couler des jours heureux, votre collègue parfait-et-tellement-fiancé a eu la bonne idée, la perfidie oui !, d’instiller son venin : « Quoi, tu es TOUJOURS célibataire à 28 ans ?! » Depuis, vous ne cessez de cogiter. Votre entourage a bien essayé de vous rassurer en vous répétant combien vous êtes merveilleux(se). Peut-être, mais S-E-U-L-(E) ! Tel(le) Bridget Jones, vous êtes aujourd’hui certain(e) que vous allez mourir esseulé(e), dévoré(e) par vos chiens dans l’anonymat le plus complet… Arrêtez de vous torturer ! Oui, vous êtes toujours célibataire, mais quelques petits changements devraient vous permettre de trouver la moitié que vous cherchez désespérément. Voici quelques erreurs à ne pas commettre pour ne pas s’éterniser dans son célibat.

.

1. Je ne suis pas réellement disponible

La première règle pour prétendre à une relation est d’être non seulement célibataire, mais aussi disponible. Autrement dit, libre de cœur et d’esprit. Exit l’ex qui continue à vous secouer le palpitant et « l’homme parfait » qui hante vos pensées. Débarrassez-vous vite de tous ces bagages encombrants pour laisser la place à votre prochain prétendant ! Dans le cas contraire, attendez-vous à le décourager ou à auto-saboter toute belle rencontre.

2. L’engagement me fait peur

Peut-être êtes-vous de ceux/celles qui sabotent inconsciemment toutes leurs relations en trouvant tous les prétextes possibles ? Certains d’entre nous se plaisent dans la liberté que procure le célibat ou bien sont terrifiés à l’idée de se donner tout entiers à un autre. Rassurez-vous, en ouvrant un peu les yeux, vous identifierez la cause de votre difficulté à vous engager et trouverez sûrement le mode de vie auquel vous aspirez vraiment.

3. Je parais « sentimentalement dépendant(e) »

Il n’y a vraiment rien d’attirant dans la dépendance affective. Au mieux, vos incessantes demandes d’attention feront fuir l’autre et au pire, impliqueront une attitude de soumission qui vous entraînera dans une spirale infernale d’auto-dépréciation. Si vous souffrez de manque affectif, il faut d’abord le traiter. Vous pouvez en parler à vos proches ou, encore mieux, consulter un thérapeute. Par la suite, vous pourrez revenir « sur le marché » plus rayonnant(e) et plus indépendant(e) que jamais !

4. Je me néglige

Vous voulez être aimé(e) pour votre personnalité et votre intelligence et vous vous dîtes que si les autres s’arrêtent à des détails superficiels, c’est qu’ils ne valent pas vraiment le coup ? Vous avez pour habitude de regarder la beauté intérieure en premier ? De prime abord, l’allure générale (silhouette, vêtements, coiffure, maquillage) est essentielle pour donner envie d’être approché(e). Personne ne découvrira que vous avez une belle personnalité, si votre apparence n’incite pas à le faire. N’oubliez pas qu’on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre !

5. Je suis négatif(ve)

Si vous avez pour habitude de voir le verre à moitié vide en toutes circonstances, ne soyez pas surpris(e) de refouler votre cour. Optimisme et joie de vivre seront, au contraire, vos meilleurs alliés dans le cadre d’une conquête amoureuse. N’oubliez pas que personne ne recherche la compagnie de quelqu’un d’aigrie et dépressive, y compris vous ! Sans compter que le bonheur rend radieux(se). .



6. Mes attentes sont utopiques

Vous n’êtes pas si difficile après tout, vous êtes seulement en quête d’une personne intelligente, riche et sportive, au physique irréprochable. Seul problème : les personnes de ce genre ne courent pas les rues. Sans compter qu’on ne fait pas sa vie avec une liste de critères prédéterminés ! Et il faut avouer que ce sont surtout les petits défauts qui rendent l’autre irrésistible au bout du compte.

7. Je repousse les avances des autres sans le vouloir

Être modeste est sans conteste une qualité des plus louables. Mais quand il s’agit de séduction, il faut aussi savoir accepter les compliments et tout ce qui ressemble à une aimable tentative de séduction, sous peine que votre prétendant(e) ne se sente tout simplement rejeté(e). Alors, si vous êtes intéressé(e), laissez-vous approcher !

8. Je ne cherche pas au bon endroit

À moins que vos amis fassent régulièrement de nouvelles rencontres amicales, arrêtez de compter sur leurs soirées pour trouver quelqu’un ! Quant aux bars et autres boîtes de nuit, il y a malheureusement peu à espérer des rencontres alcoolisées que vous y ferez. Élargissez plutôt vos horizons en vous adonnant à de nouvelles activités ou en vous rendant à des manifestations grouillant d’inconnu(e)s (concerts, expos, meetings…).

9. Je fais de mauvais choix sentimentaux

Courir désespérément après un type d’homme ou de femme qui ne vous correspond pas ou vous rend malheureux(e) est une erreur courante. Bien des fois, nous avons même un(e) ami(e) qui n’attend qu’un geste de notre part, mais que nous avons directement et inéluctablement classé(e) dans les amis-et-rien-de-plus. Réfléchissez bien : cette personne est peut-être la moitié que vous cherchez partout.

10. Je ne me fais pas suffisamment désirer

Nous occultons régulièrement un élément essentiel à toute séduction : la « chasse ». À l’image de nos ancêtres les plus primaires, nous sommes génétiquement programmés pour aimer la quête en elle-même tout autant que son résultat. Alors, qu’il s’agisse de sexe ou tout simplement de disponibilité au quotidien, il sera toujours utile de jouer « le jeu de la séduction » avec votre prétendant(e). Cette technique aura le mérite de vous rendre instantanément plus désirable à ses yeux ! À condition de ne pas en abuser bien-sûr. .