Les câlins sont essentiels à notre bien-être et contribuent au développement du cerveau des enfants

Les câlins sont essentiels à notre bien-être et contribuent au développement du cerveau des enfants
Dans son livre « vivre heureux avec son enfant », Catherine Gueguen nous donne deux excellents arguments pour multiplier les câlins quel que soit l’âge : ils provoquent la sécrétion de molécules du bien-être et participent au bon développement du cerveau des enfants. .

Pendant les moments d’intimité entre deux personnes, les molécules suivantes sont sécrétées :

l’ocytocine

la dopamine

des endorphines

la serotonine

Ce cocktail magique contribue à notre bien-être et alimente un cercle vertueux qui mène :

.



à une diminution du stress

au développement de l’empathie

à une augmentation de la confiance

au renforcement de l’attachement

à la croissance de l’affection réciproque

Mieux ! Les câlins et autres contacts affectueux développent le cerveau des enfants et font notamment maturer le cortex préfrontal, zone essentielle du cerveau.

.