LETTRE D’AMOUR POUR RECONQUÉRIR SON EX !

LETTRE D’AMOUR POUR RECONQUÉRIR SON EX !
Une rupture amoureuse est l’une des pires douleurs qu’on puisse ressentir. On a tant aimé cette personne que d’accepter son départ est comme mettre en cendre, l’espoir même d’aimer à nouveau. Vous avez tenté l’impossible pour le reconquérir mais rien n’à faire, vous êtes toujours séparés. Vous ne pouvez vous résigner à cette fatalité et pour se faire, il ne vous reste plus seule action : la lettre d’amour manuscrite ! Vous vous dites que cela est totalement démodé. Que vous n’êtes aucunement le nouveau Cyrano de Bergerac et que pour vous l’écriture relève d’un exploit… .

EXEMPLE D’UNE LETTRE D’AMOUR POUR RECONQUÉRIR SON EX

A toi,

*Je t’écris cette lettre car je ne peux continuer d’étouffer ses mots qui m’emprisonnent au fil des jours. Le poids de ma peine est si immense que te la décrire ne ferait que noircir des pages inlassablement. Ton départ, je ne l’assimile toujours pas. Je ne veux pas admettre que tu ne puisses plus embellir mon quotidien. Que tu ne sois plus là pour me rendre le sourire que je n’ai plus depuis ces derniers temps…

Si tu savais à quel point je meure jour après jour sans tes bras, sans ta peau contre la mienne. Je me réveille chaque jour, le cœur brisé par ton absence et le fait que tu n’es plus auprès de moi. Je compte toutes ses heures qui me séparent de toi. Assassiner ses minutes de regrets et de peines où je n’avais que ton nom sur mes lèvres. Tes lèvres quand j’y repense, ton souffle près de mon oreille et tes mains sur mon corps, sont les seules pensées qui m’apaisent.

JE NE PENSE QU’À TOI ET AU POIDS DES SOUVENIRS…

Etre loin de toi, c’est comme m’interdire à tout jamais, la notion même d’aimer. Je ne peux pas y renoncer, pas comme ça, pas de cette manière ! J’ai passé tant de moments inoubliables auprès de toi que les compter relèverait de l’impossible mais m’en satisfaire jusqu’à la fin de ma vie… Je ne peux pas et je ne veux même pas imaginer que cela puisse être possible. Je souffre sans cesse, à chaque seconde… Sauf dans mes rêves où je te vois apparaître et m’emmener avec toi. Je ne respire que dans mes nuits mais j’étouffe en plein jour…

J’ai voulu faire semblant, prétendre que j’étais au-dessus de tout ça mais il n’en était rien… Au fond, j’étais bousillée, dégoutée de devoir admettre que tu ne m’appartenais plus. Que tu pouvais te remettre avec n’importe qui et te plonger dans ses draps sans te l’interdire. Mon corps se crispe sous le poids de ces mots, de cette vision. Je ne peux me retenir de t’écrire à quel point je t’aime. Je ne te l’ai pas assez dit, c’est vrai ! Mais tu reste mon double, ma moitié et sans toi, je ne peux continuer à espérer que le monde sera un jour meilleur. Toi seul, me donnais foi en lui et maintenant que tu as quitté le navire, je me sens naufragée, totalement égarée sans nulle part où aller.

TU ME MANQUES ET LE MONDE NE PEUT ME COMBLER SI TU N’ES PAS LÀ…

Je ne peux me résigner à ton départ, à tout ce que tu as pu laisser derrière toi. Je n’ai su te retenir par peur, par crainte de ne plus réussir à te rendre heureux. Tu me disais souvent que seuls les passionnés vivaient pleinement leur destiné et que les autres s’engouffraient dans la pénombre. Je riais de ces mots, je souriais de toutes ces philosophies de vie que tu me soufflais. Mais à présent, tout cela prend un sens dans mon esprit. Au lieu de te laisser disparaître à l’horizon et me soumettre à cette foutue réalité, j’aurais dû te rattraper. Mais j’ai préféré m’effacer par lâcheté et j’en suis sincèrement désolée.

*Je ne fais que songer à nos souvenirs, à nos débuts où tout était si pur. Tu te souviens quand on s’est dit pour la première fois je t’aime ? Où j’ai discerné dans ton regard cette étincelle que je n’oublierai jamais… Toutes ces fois où nous nous amusions à nous embrasser à chaque arbre, j’y repense au quotidien. Quand tu me disais que j’étais la seule en qui tu voulais croire, que personne ne viendrait rompre notre lien, que toi et moi c’était plus fort que l’amour ! Et maintenant qu’en est-il vraiment ?

L’amour s’est crashé, nous a laissé sur ses sillons sans possibilité de revenir en arrière. Quand toi tu as su avancer, moi je n’ai su que reculer car cet avenir sans toi, je ne peux m’y résoudre… Je n’ai pas le droit de t’importuner dans ta nouvelle vie. Ton bonheur est la seule chose que je souhaite, mais il faut que je te fasse part de mes regrets pour réussir à me pardonner… .



QUAND LES REGRETS M’ASSAILLENT ET QUE LE SEUL REMÈDE QUE JE POSSÈDE EST TON ÊTRE…

Tant de fois, je t’ai blessé en faisant semblant de ne pas entendre la peine qui te rongeait. En refoulant mes torts, en occultant mes actes manqués, je n’ai fait que te condamner. Je me perdais dans ma vie en oubliant mon réel moteur : TOI ! Etre différente, était tout ce qui m’importait. Alors, je vacillais entre mes désirs et mes échecs. Je ne me rendais pas compte de ta valeur, je me disais que nous avions toute notre vie pour s’aimer. Qu’est ce que j’ai pu me tromper, qu’est ce que j’ai pu être conne de ne pas avoir su me rendre compte de tout l’amour que tu me portais. Je passais mon temps à me comparer aux autres, à quémander toujours plus comme si je me forçais à devenir une autre personne.

Je n’ai pas pris soin de toi et de notre amour. Mes absences se répétaient quand toi tu me laissais en paix. Tu as accepté tant de choses que comment pourrais-je te demander de me pardonner ? Comment pourrais-je t’interdire de retrouver une autre femme qui saura reconnaître ta valeur sans avoir attendu de te perdre ? Je n’ai été qu’une égoïste obnubilée par ses aspirations de renouveau, mais quelle connerie quand j’y repense. Car c’était toi et seulement toi ma Boite de Pandore.

LES EXCUSES NE SONT RIEN QUAND ON A FAIT TANT DE MAL…

Je me sens si responsable de tout ce qui s’est passé, si coupable d’avoir tout détruit mais j’avais l’impression que tu m’oubliais toi aussi. Je me demandais pourquoi je ne voyais plus cette étincelle dans ton regard. Tu as été si dur par moment avec moi, que je me suis davantage renfermée. Je voulais te prouver que tu avais tort, que tu ne me connaissais pas autant que ça ! Tu croyais très peu en moi et ne m’encourageais que quelques fois alors que ton soutien m’importait plus que quiconque. Je n’ai jamais oublié quand tu m’as exprimé que ton amour n’était plus comparable à nos débuts. Et c’est là que j’ai voulu m’éloigner comme pour me protéger. Je n’aurais pas dû mais comme toujours ma crainte d’aimer s’est présentée et m’a poussée à me carapater !

Nous nous sommes perdus, malgré que nous nous aimions. J’ai mes torts comme tu as les tiens même si je garde en mémoire tout le mal que j’ai pu t’infliger. Ça fait bientôt 6 mois que nous sommes séparés, que je n’ai plus aucune nouvelle de toi et que je comprends ce que signifie souffrir par amour. Nous ne pouvons réécrire l’histoire, c’est un fait, mais lui rendre la beauté de ses débuts reste encore possible… Je sais que revenir reste simple, mais je t’aime et c’est tout ce qu’il faut que tu retiennes. Je sais que tu m’aimes encore car nous ne pouvons occulter toutes ces années écoulées, tous ces souvenirs inachevés. Qui n’a jamais connu d’épreuves en amour ? Qui n’a jamais merdé dans sa vie au point de réclamer le pardon ?

QUAND ON EST TOMBÉ SUR SON ÂME SŒUR, ON NE PEUT SE RÉSOUDRE À LE LAISSER…

*Je ne te demande pas de réponse ni même de nous remettre ensemble comme ça dans l’immédiat. Mais prend le temps de réfléchir, prend ce temps pour te poser les bonnes questions. Je suis prête à attendre car quand on aime, la notion de temps n’existe pas !

Toutefois, malgré l’amour que je ressens à ton égard, si je dois ranger ce livre, je le ferai ! Mais à une seule condition : te revoir une dernière fois ! Rien qu’une fois pour se dire adieu à tout jamais…

Je t’aime d’un amour inconditionnel et à perpétuité. Même si tu n’es plus mien et que la plume de mon cœur ne t’aura pas fait changer d’avis…Je ne t’oublierai jamais, toi, l’homme que j’aimerai à tout jamais !

A toi, à moi, et peut être à nous…

Cette lettre n’est qu’à titre d’exemple et bien sûr doit être adaptée en fonction de votre style d’écriture, votre histoire et votre ressenti à l’égard de votre ex. Bien entendu, une lettre d’amour type ne suffira pas totalement pour vous aider. Je vous invite donc à continuer de lire cet article pour obtenir quelques conseils supplémentaires pour rédiger une lettre qui vous ressemble.

PANNE D’INSPIRATION : QUE FAIRE FACE À CETTE PAGE BLANCHE ?

Devant cette feuille blanche, impossible de trouver l’inspiration… Les mots nous manquent, les tournures de phrases n’ont aucun sens…et conséquence ? On abandonne toutes tentatives de rédaction ! Dommage, car un simple lâcher prise suffirait pour écrire des pages et des pages sans moyen de vous arrêter !

METTEZ VOUS EN CONDITION

Une lettre d’amour ne se rédige pas dans le bruit et le chaos. Donc il va falloir pour commencer, trouver un lieu calme et apaisant. A vous, d’opter pour un endroit ressourçant qui permettra d’optimiser votre inspiration comme par exemple, près d’un lac, en forêt ou tout simplement chez vous. Soyez créatif car cela aidera votre créativité !

Or nous devons parler d’amour ? Alors qu’une chose à faire : se mettre dans l’ambiance !

Mon astuce ? Choisir une playlist musicale où de nombreuses chansons d’amour vont tourner en boucle. Immergez-vous de cet univers, faites le vide et n’écoutez que la musique. Laissez vos émotions vous emporter. Vous pleurez, vous criez ou vous ressentez la tristesse prendre le dessus ? C’est ce qu’il faut ! Prenez donc un stylo et une feuille. Continuez d’écouter la mélodie et les mots. D’un coup l’inspiration va apparaître. Notez tout ce qui vous passe à l’esprit. Des phrases, des mots, des citations, ne lésinez pas sur la rédaction !

Une lettre d’amour est à écrire avec son cœur, ses mots et ce que vous ressentez. C’est un exercice relativement difficile surtout quand on essaye de s’exprimer différemment de nos habitudes. Il faut lâcher prise et se laisser guider par ses émotions, sa tristesse et ses sentiments amoureux.
.