La jalousie est-elle une preuve d’amour ?

La jalousie est-elle une preuve d’amour ?
Si d’après des études, la jalousie serait un trait de caractère touchant aussi bien les hommes que les femmes, elle ne se manifeste pas forcément chez chacun d’entre nous, et encore moins de la même manière. Alors, doit-on la considérer comme une preuve d’amour ou un sentiment destructeur ? .

Pour tenter de comprendre la source de la jalousie, ses manifestations et son effet au sein du couple, le site Elite Rencontre a interrogé 423 célibataires sur leur rapport à la jalousie. Voici les conclusions de cette enquête.

Un sentiment difficile à assumer

Encore faut-il se reconnaître comme étant « jaloux ». En effet, d’après l’étude, seuls 30 % des personnes interrogées se considéreraient comme telles. Pourtant, 70 % admettent avoir déjà ressenti ce sentiment au cours d’une de leurs relations et presque autant (63%) jugent que c’est un sentiment « normal » au sein du couple.

La jalousie, dans tous ses états

L’effet le plus insupportable de la jalousie selon 38 % des célibataires interrogés ? La suspicion permanente de la part de son partenaire que l’on définit comme de la « jalousie maladive ». La crise en public arrive en deuxième position des comportements les moins appréciés pour 29 % des personnes interrogées. Évidemment, fouiller les poches ou traquer les messages de son conjoint n’est pas non plus le meilleur moyen de préserver la bonne entente au sein du couple, un avis partagé par 24 % des célibataires ayant répondu à cette étude. Enfin, si vous faites partie des jaloux qui manifestent leur anxiété par un besoin permanent d’être rassuré quant à la solidité et à la fidélité de votre union, sachez que seuls 7 % trouvent cette attitude exaspérante. Il vous reste donc encore un peu de marge.

.



Un symptôme lié à l’amour

Si pour 60 % des sondés, ce sentiment n’apparaît aucunement comme une preuve d’amour, il peut ne se manifester qu’une fois qu’on est installé au sein d’une relation de couple stable. D’ailleurs, il faut forcément qu’il y ait de l’amour en jeu. Pour autant, 20 % des sondés considèrent que l’on peut très bien se montrer jaloux dès les premiers rendez-vous, une manière de prouver à l’autre qu’on veut être le/la seul(e) et l’unique.

Mais alors, si elle n’atteint pas forcément tous les amoureux, d’où la jalousie peut-elle bien puiser sa source ? Une chose est claire, pour 37 % des sondés,« il n’y a pas de fumée sans feu » et on est rarement jaloux gratuitement. Sauf que voilà, on a beau mener l’enquête; il est souvent bien difficile de savoir si notre jalousie est réellement fondée ou un simple fruit de notre psychose. D’ailleurs, 58 % des célibataires interrogés considèrent qu’elle provient surtout d’un manque de confiance en soi.

Jalousie bien dosée, amour bien gardé

Alors, sans pour autant se mettre des œillères, si on veut être bien dans son couple, il faut savoir arrêter de se/lui poser des questions en permanence sur ses infidélités éventuelles. D’abord, parce que si c’était le cas, de toute manière, il le nierait effrontément et, aussi, parce que vous aurez beau le harceler autant que vous le voulez, ça ne l’empêchera pas d’aller voir ailleurs si l’envie l’en prenait. Pire, à force d’être accusé à tord, le malheureux pourrait bien mettre vos pires craintes à exécution en se jetant dans les bras d’une autre.

Évidemment, un zeste de jalousie n’a jamais fait de mal et ce n’est pas un petit « t’es sûr, tu n’aimes que moi ? » susurré de temps à autre qui risque de mettre votre couple en péril.

.