Tout savoir sur l’orgasme masculin

Tout savoir sur l’orgasme masculin
Nous parlons plus souvent de l’orgasme féminin que de l’orgasme masculin. En effet, semblant plus accessible, il questionne et intéresse moins. Pourtant, l’orgasme masculin est lui aussi complexe. Que ressentent les hommes exactement ? Est-ce que leurs orgasmes ressemblent à ceux des femmes ?

.

Éjaculation ne veut pas dire orgasme

On associe souvent l'éjaculation avec l'orgasme, mais il peut arriver, dans certains cas, que l'un soit dissocié de l'autre. Un homme peut avoir un orgasme sans éjaculation et vice-versa. Dans le premier cas, il se peut que ce soit une malformation organique où le sperme est propulsé dans la vessie au lieu de vers l'extérieur (éjaculation rétrograde). L'éjaculation sans orgasme est souvent reliée à un « orgasme manqué » où l'homme est déconcentré au mauvais moment et dont l'éjaculation se produit même si le système nerveux n'a pas suivi.

L’orgasme et l’éjaculation, ce n'est pas la même chose

On a pourtant tendance à croire que l’un ne va pas sans l’autre, que l’éjaculation et l’orgasme sont indissociables. Pourtant, un homme peut très bien éjaculer sans pour autant avoir rencontré l’extase tant attendue. La raison ? Une déconcentration pile au moment de l'atteinte de l'orgasme. Certains hommes, à force d’entraînement, seraient même capables de jouir sans pour autant éjaculer.

Les hommes (aussi) peuvent simuler

Vous pensiez qu’il était impossible pour un homme de simuler ? Eh bien c’est faux ! Si un homme est capable d’éjaculer sans avoir orgasme, c’est qu’il est tout à fait capable de simuler. D’ailleurs, ils seraient 30% à avoir déjà fait semblant !

L’orgasme masculin est court

On estime que l’orgasme masculin dure environ 6 secondes chez les hommes, contre 20 secondes chez la femme. S’il continue à gémir pendant 5 minutes, posez-vous des questions, c’est qu’il est peut-être en train de simuler.

.



Les différents orgasmes de l’homme

Contrairement à la femme, l’homme ne peut pas avoir d’orgasmes multiples, à part s’il s’entraîne à retenir ses éjaculations. Certains hommes peuvent éjaculer sans avoir d’orgasme, et d’autres avoir des orgasmes sans éjaculer. Il peut s’agir d’une malformation, mais aussi d’un entraînement tantrique.

En effet, cet exercice consiste à ne pas expulser le sperme lors de l’éjaculation mais à le rediriger vers la prostate, permettant ainsi à l’homme d’avoir plusieurs orgasmes et de prolonger l’érection.

Une autre sorte d’orgasme existe chez l’homme, assez peu connu, l’orgasme prostatique. Celui-ci n’est possible que par stimulation du « point P » situé sur la prostate. La stimulation prostatique par introduction d’un doigt ou d’un sex-toy dans l’anus procure à l’homme un plaisir bien supérieur à l’orgasme traditionnel.

La fellation n'est pas obligatoirement la pratique préférée des hommes

Selon une étude française menée auprès d’hommes entre 18 et 69 ans, c’est la pénétration vaginale qui leur apporterait le plus de plaisir à 48,9%. Viennent ensuite les caresses mutuelles à 34,5% puis la fellation à 12,4%. Le sondage ne parle cependant pas de la sodomie, réputée comme l’un des fantasmes masculins par excellence.

Pas facile pour eux de jouir plusieurs fois de suite

.